Kinshasa, 05/10/2007 / Politique
Deux agents blancs sud-africains travaillant dans la compagnie minière Geo Search ont été expulsé mercredi 05 octobre 2007 vers leur pays pour comportement raciste à l’endroit d’un sujet congolais travaillant dans la même entreprise. Ils se croyaient en Afrique du Sud sous le régime de l’apartheid. Deux sujets blancs originaires de ce pays ont eu le culot de frapper un employé congolais. D’où, la réaction conséquente des autorités de la République démocratique du Congo (Rdc). Des informations en provenance de Lubumbashi, chef-lieu de la province du Katanga, font état de l’expulsion de deux Sud africains Blancs. Van Der Westhuizen Petrus Johannes et Groenewald George Dicker, puisque c’est d’eux qu’il s’agi, employés de la société minière Geo Search, ont été expulsés mercredi de la RDC, sur décision de Direction Générale des Migrations (Dgm).

Il est reproché aux deux hommes, refoulés vers Johannesburg, d’avoir tabassé un sujet Congolais employé à la sécurité. Ce dernier a été surpris en train de somnoler à son poste de travail. C’était tard dans la nuit du 29 septembre dernier.

Les deux Sud Africains ont frappé Augustin Ilunga Ntambo, l’un avec une lampe torche. Pendant qu’un autre, en état d’ébriété et secoué par un horrible dédain, à tout simplement uriné directement sur le malheureux Congolais, selon la version officielle. Un comportement qui frise le racisme que les autorités Congolaises à travers la Dgm ont sévèrement sanctionné, par la mesure sus mentionnée.

Mais on indique aussi que les deux « racistes » n’avaient pas sur eux les documents requis pour travailler en Rdc. En effet, selon l’officier de la Direction générale des Migrations, en charge du dossier, Victor Kapumba, ces coupables, en plus de leur comportement qui « frise le racisme de la triste époque de l’apartheid », étaient en situation irrégulière en République Démocratique du Congo. S’agissant de leur séjour en Rdc, il explique qu’ils étaient en possession de visas de voyage réservés aux touristes en transit, et s’en sont servis comme documents pour travailler dans une entreprise minière. Ce qui est contraire aux usages en matière de travail ! Dans la mesure où, pour les étrangers, le code du travail congolais ne reconnaît le droit d’exercer une activité rémunératrice qu’à ceux qui sont en possession d’un visa d’établissement. Ce qui aggrave la sanction.

Ainsi, Van Der Westhuizen Petrus Johannes et Groenewald George Dicker, sont désormais interdits de séjour en République Démocratique du Congo. Même sous un autre statut, indique-t-on à la Direction Générale des Migrations. Les responsables de la société minière Geo Search ont déclaré « désapprouver » le comportement de leurs employés à l’égard de la sentinelle. C’était avant l’ouverture de l’enquête, le jour suivant le forfait. Signalons que jusque hier quand nous nous mettions sous presse, aucune réaction n’a été enregistrée de la part du consulat général d’Afrique du Sud à Lubumbashi.

(Th)

Papy Mumputu/Le Palmarès