de Toronto au Canada

Pasteur_Elie_Kabongo

Des Églises chrétiennes de la communauté Congolaise a` Toronto au Canada, l' Église la Nouvelle Alliance dans son nouveau cadre la " Cite' Des Anges", 541 Danforth Road Toronto, connaît une croissance remarquable, au point de servir de référence aux Églises qui se recherchent encore. Nous vous la faisons découvrir aujourd' hui sous la conduite de son berger le Révérend Pasteur Élie Kabongo.

Bonjour Pasteur Élie Kabongo. Voulez-vous vous présenter brièvement a` nos lecteurs, en brossant votre parcours intellectuel, professionnel mais surtout spirituel?

Oui, bonjour frère Christian. Je suis un diplômé d’études commerciales, gradue' en théologie évangélique, et je venais de décrocher mon Bac en théologie a` Canada Christian collège ou` je fais pour le moment la maîtrise dans le même domaine. Avant cela je travaillais comme caissier d’une pharmacie avant de quitter mon pays natal, et il y a 4 ans je travaillais comme représentant des services clients dans une compagnie financière, avant d’entrer dans le ministère a` temps plein que je fais jusqu’a` présent. Sur le plan spirituel, j’ai aussi évolue normalement. Je fus président du groupe des jeunes de l’église "La Bonne Semence" en RDC pendant que j’étais encore aux études, et après mes études je serais consacre' pasteur pour la première fois dans la communauté pentecôtiste, et une fois au Canada, j’ai été consacré a` nouveau pasteur avec l’association évangélique du Canada, et je fais le ministère comme berger de l’Assemblée Nouvelle Alliance, la cite' des anges.

Parlez nous de la genèse de l' Église Nouvelle Alliance et son cheminement jusqu' a` présent?

L’Église Nouvelle Alliance est une assemblée qui a vu le jour officiellement un certain 22 juillet 2000. Ce fut une cellule de prière avec une poignée des gens, qui évolua d’une maison , dans un local comme un groupe de prière de samedi, et tout est parti de la` avec un séminaire qui nous conduira dans notre premier service de dimanche en juillet 2000 comme mentionné ci-haut. Et nous évoluons petit a` petit comme Église jusqu’a` présent.

Quelle est la vision centrale et la mission de la Nouvelle Alliance. Et comment cela répond aux besoins de la communauté Congolaise ici a` Toronto?

Je dois commencer par la mission de l’Église. L’assemblée Nouvelle Alliance, comme toute autre église qui comprend ce terme au sens biblique , n’a pas autre mission que d’annoncer l’évangile de Jésus- Christ. Nous connaissons l’ordre suprême dans l’évangile selon Matthiew au chapitre 28 verset 19 a` 20. Et nous travaillons pour le salut des âmes perdues en nous considérant comme des missionnaires que Dieu a envoyé dans ce pays. C’est ainsi que la vision de l’assemblée nouvelle alliance est de réunir , former , et encadrer les hommes et les femmes de toutes tribus et langues et établir ainsi un grand centre missionnaire multiculturel. Et aussi créer des extensions dans différentes villes du monde selon que Dieu le permettra. Et pour y parvenir nous travaillons déjà dans les deux langues officielles du Canada, a` savoir le français et l’anglais dans nos services. Et très bientôt, nous pensons même scinder les deux langues en ayant deux services chacun dans l’une des langues, pour essayer toujours de répondre aux besoins du peuple de Toronto; en effet, l’assemblée nouvelle alliance se veut ouverte a` toutes les nations et non seulement a` une seule communauté "congolaise". D’ailleurs déjà Dieu nous fait grâce , car tous les membres de cette Église ne sont pas que d’origine congolaise, mais on y retrouve aussi d’autres nations.

Votre Église est particulièrement bénis avec le ministère de la musique par la présence en son sein des ministres de Dieu très talentueux; j' ai parle' ici de l'ancien Kashe Kashala et du frère Jp Buse. Est-ce l' une des raisons qui expliquent la croissance rapide de votre Église?

Bon je dirais que tout le monde est important et chacun a joue', et joue encore un rôle important dans la croissance de cette Église. Mais je dois donner une clarification selon laquelle le frère Jp Buse n’a plus été membre de notre Église depuis je crois deux ans qu’il évolue ailleurs. Par contre je dirais que la contribution de ces deux artistes musiciens a été très remarquable dans la croissance de l’église, et même jusqu’a` présent le ministère de l’ancien Kache est très apprécie' au milieu de nous, depuis le début de cette oeuvre.

Aujourd' hui au Congo comme dans la Diaspora, le phénomène des Églisettes fruit des dissidences, et autres divisions empoisonne la cohésion de l'Église et même contribue a` la division dans nos communautés congolaises. Quel commentaire pouvez-vous donner a` ce sujet?

Je pense , d’une part qu’il faut que nous les Leaders Ecclésiastiques nous sachons comment gérer le peuple. Car en effet ce qui est a` la base de ce phénomène des divisions et naissances des eglisettes comme vous les avez qualifiées, c’est souvent le fait que des gens que vous avez encadrées pendant une période de temps deviennent matures, et vous ne savez pas les utiliser dans leur ministère approprie'; cela crée des frustrations , ils commencent a` se sentir bon a` rien, car soit le Pasteur ou le Bishop, ou L’Apôtre veut tout faire lui-même. Il prêche le dimanche, il prêche a` la veillée , il prêche au deuil, etc… Alors les gens qu’il a forme se voient en train de chômer. Il faut donc que les responsables des Églises établies dans la diaspora comme au Congo, puissent revoir cette question. Mais d’autre part aussi , il y a seulement des gens qui sont animés des sentiments de vouloir paraître, ils veulent vite devenir des pasteurs avant le temps, ou sans en avoir l’appel; ils confondent l’onction avec le port des costumes et cravates, et vite ils commencent quelque chose avec ou sans la volonté de Dieu. Et très souvent ils emballent des gens mal affermis, créent la division, et aboutissent a` la déception de ceux qui les ont suivi. C’est ainsi qu’il y a beaucoup d’abus aujourd’hui et nombreux sont déçus, refroidis, et ne veulent plus jamais entendre parler des Églises, a` cause des aventuriers qui s’improvisent. Si aussi le peuple de Dieu dans la diaspora pouvait se donner la peine d’exiger une recommandation avant de suivre qui que ce soit, il y aurait moins d’abus. Toutefois je sais aussi comprendre ce que Paul dit dans 1 Corinthiens 11:19, qu’il faut aussi qu’il y ait des divisions pour que les chrétiens qui ont fait leurs preuves soient clairement reconnus au milieu de vous!( version semeur).

Quelles sont les différentes structures qui constituent l' échafaudage de la Nouvelle Alliance comme Église?

Je suis le pasteur titulaire , et je travail avec une équipe d’anciens de l’Église; et ensemble nous constituons le conseil pastorale de l’Église, qui est l’organe des décisions, tout en me laissant la dernière décision. Mais chaque ancien est responsable d’un département. Et a` côté de ce conseil pastoral, il y a aussi un comité élargi de l’église, dans lequel se retrouve les responsables des autres départements, car nous en avons a` peu près 11; et ce comité constitue l’organe d’exécution des décisions comme en effet il réuni les diacres et les autres serviteurs dans l’église.

Quels sont les services dont peuvent bénéficier les membres de votre Église et qui font de votre assemblée une plate-forme spirituelle et sociale unique?

Bien , nous avons deux catégories des membres. Il y a des membres effectifs, qui sont ceux qui ont signe' notre formulaire , et il y a aussi des membres sympathisants qui sont ceux qui n’ont pas signe' un formulaire, mais qui sont a` l’église ou ailleurs et qui considèrent cette église comme la leur. Les membres effectifs ont des droits et des devoirs; alors votre question touche a` ce que nous appelons leurs droits. Ils sont une priorité pour nous quand il s’agit d’une visite en temps de joie ou de trouble. Ils bénéficient des cérémonies de mariage gratuitement avec même un soutien financier, alors que pour les autres il y a des frais a` payer. Nos membres ont aussi droit d’information sur le fonctionnement interne, en matière d’administration ou de finance de l’église, et auprès du gouvernement ou des employeurs ; l’église intervient s’il le faut pour donner un témoignage convenable selon le temps qu’ils sont a` l’église,etc…Toutefois nous n’assistons pas que ceux qui sont devenus membres effectifs car nous sommes une église du modèle biblique, il arrive que nous soutenions aussi les nécessiteux et les nouveaux arrivants selon les besoins.

Vous venez d'effectuer un voyage au Congo, y avez-vous constaté une quelconque amélioration? Pensez-vous que les nouvelles institutions du Congo vont finalement faire décoller le pays?

Oui; je viens de rentrer du Congo , c’est vrai et je pense que le temps est arrivé ou nous le peuple congolais devons changer de langage quelque soit notre position sur le plan politique. On ne peut pas bâtir une Nation en ne voyant que le mal partout. Il y a des gens qui étaient étonnés en me posant presque la même question de savoir comment ça va au Congo, de m’entendre dire que ça va bien. C’est pour dire que le pays existe , il y a des institutions qui sont en place , et nous devons les encourager a` travailler et non pas chercher éternellement qui doit diriger ce pays la`, alors qu’il y a déjà des gens qui le font. Ça devient comme de la distraction. Moi je crois que les nouvelles institutions du Congo pourront faire, si pas tout mais une partie selon les 5 chantiers du chef de l’état ; et notre tâche est celle de les encourager et de prier sans cesse pour les autorités que Dieu a placées pour qu’ils dirigent bien et rebâtissent le pays. Et je crois selon la parole de Dieu que c’est Dieu qui crée et établi les autorités (col 1:16, et Romains 13:1-2).

Pour terminer quelle est cette question que je ne vous ai pas pose' que vous auriez voulu que je vous pose au cours de cette interview et donnez en vous-même la réponse.

J’aurais souhaité que tu me demande les difficultés rencontrées dans le ministère et aussi dans l’église. C’est pour juste montrer que l’oeuvre de Dieu est un combat perpétuel. On se bat jour et nuit pour la stabilité spirituelle et sociale des membres , on doit travailler de manière a` ce que l’église puisse s’épanouir et s’imposer dans son milieu , pour qu’en son temps qu’elle engendre aussi d’autres. Et cela n’est pas facile quand on est dans un milieu d’accueil. Il y a beaucoup des paramètres qui entrent en jeu qui font qu’il faut continuellement du courage et de la grâce de Dieu pour se stabiliser. L’église et le ministère sont trop exigent, ça vous prend du temps, des idées et aussi des moyens.

Un dernier mot pour conclure cette entretient?

Mon dernier mot c’est juste un remerciement a` toi et a` toute l’organisation de Congo Boston. Et je voudrais juste encourager mes compatriotes de la diaspora chrétienne a` persévérer dans ce a` quoi Dieu les a appelé, et surtout considérons-nous comme missionnaire la` ou Dieu nous a placé; faisons l’oeuvre de Dieu, privilégions l’amour et l’unité dans l’humilité,en ayant les sentiments du Christ en nous, ainsi nous prospérerons et ferons prospérer les nôtres.

Christian Kanonga

Éditeur de la page politique et Société

Congoboston August, 2007
Source: http://www.congoboston.com